Exemple n°1 de corrigé de type I

 

 

 

∫Accueil

∫Présentation du site

∫Informations générales

∫Sujets et corrigés

∫Liens

∫Forum

 


Vous venez de détecter une erreur ? (Sur un corrigé, un lien), contactez-nous ! Nous remédirons au problème dès que possible.**** Vous avez une remarque à formuler ? N'hésitez pas à nous faire part de votre suggestion ! **** Vous êtes professeurs et vous souhaitez participer au projet Passetonbac ? Rentrez en contact avec nous. **** Vous êtes en fillière technologique ? ne vous inquiétez pas, tout l'équipe de Passetonbac vous proposera des la rentrée 2007 des sujets et corrigés dans les matières scientifiques ****

Exemple n°1 de sujet de typeThème : Origine du volcanisme des zones de subduction

Sujet de type I : Exposé organisé des connaissances

(Exercice d'entrainement)

Problème :

Expliquez comment la plongée d'une lithosphère océanique entraîne la genèse d'un magma à l'origine du volcanisme des zones de subductions.

Vous conclurez par un schéma situant les différents éléments d'une zone de subduction et les mécanismes entrant en jeu.

 

Plan détaillé :

Introduction : - Définir zone de subduction.

                          - Zone caractérisé par un volcanisme de type explosif avec des roches magmatiques dont les principales sont des andésites. En profondeur ces roches sont associées à des roches plutoniques comme des granodiorites.

Il y a donc genèse de magma, conséquence de la subduction.

Comment le plongement d'une lithosphère océanique froide dans le manteau plus chaud conduit à la genèse du magma ?

                                                                                                     Plan explicite ou implicite …

 

I- Origine des magmas des zones de subduction

 

1. Les roches magmatiques : - Structure microlitique/grenue des andésites et granitoïdes.

                                                - Mode de mise en place

 

2. L'origine de ces roches :

Le magma provient de la fusion partielle des péridotites hydraté du manteau (ou du manteau) de la plaque chevauchante :

Il ne peut y avoir fusion de la péridotite anhydre. Par contre si la péridotite est hydratée, la fusion partielle est possible.

Il faut alors expliquer l'origine de l'eau qui hydrate les péridotites du manteau de la plaque chevauchante.

 

II- Origine de l'hydratation de la plaque chevauchante

 

1- Evolution de la croûte océanique qui s'éloigne de a dorsale :

En s'éloignant de la dorsale, la croûte océanique s'épaissit et s'hydrate : les minéraux des roches (plagioclases et pyroxènes) se transforment en incorporant de l'eau (apparition d'hornblende et de chlorite) ; il s'agit d'un métamorphisme (hydrothermal). (Faciès schistes verts).

 

2- Evolution de la croûte lors de la subduction :

- Au cours de la subduction, la croûte est soumise à des pressions de plus en plus élevées alors que la température augmente très lentement. Dans ces conditions de haute pression- basse température se forment des minéraux nouveaux : glaucophane… On passe des schistes verts à des schistes bleus et le stade ultime, par augmentation de pression est l'éclogite formée de jadéite et de grenat. (Les minéraux de l'écologite ne sont pas hydroxylés). Il s'agit d'un métamorphisme de haute pression - basse température.

- Les transformations minéralogiques à l'origine des nouveaux minéraux des schistes verts et éclogites libèrent de l'eau. Cette eau hydrate la péridotite du manteau de la plaque chevauchante et entraîne sa fusion partielle.

 

- Ainsi, la fusion s'explique par le couplage du métamorphisme hydrothermal qui permet l'hydratation des minéraux des roches de la croûte océanique depuis sa formation jusqu'à la zone de subduction et du métamorphisme de haute pression des zones de subductions qui permet une libération d'eau hydratant les péridotites sus-jacentes.

 

Conclusion : Schéma de synthèse